On peut toujours se débarrassser des indésirables !

hurlus.jpg

Le Bourgmestre de Hurluville ne sait plus quoi faire avec tous les pigeons dans sa localité.

 Il y a de la merde partout !

Un homme se présente, et lui dit :
« Si tu ne me poses aucune question je te libère des pigeons et ta ville retrouvera sa splendeur.

Mais, si tu me poses  une question elle te coûtera la somme de 100.000 € !!! »

Le Bourgmestre convoque le Collège Echevinal et, après quelques discussions, il est décidé d’accepter la proposition.

Le lendemain, l’homme se présente devant l’Hôtel de Ville  et sort de son manteau un pigeon rouge.

Le pigeon rouge s’envole au-dessus de la place,  fait quelques cercles et voilà que tous les pigeons de Hurluville se mettent à le suivre et quittent, tous, la cité pour de bon.

Après quelque temps, le pigeon rouge revient seul et se pose sur l’épaule de l’homme.

Le Bourgmestre, après une longue hésitation, lui dit … « Incroyable, super, je suis fasciné !!!  

Mais, peu importe combien cela va nous coûter,je vais quand même vous poser une question !

Auriez-vous, aussi, un Politicien rouge ? » 

Dégradations après réparations !

Ci-dessous, courrier transmis ce jour à l’Echevin des Travaux …

Monsieur l’Echevin,

J’ai été interpellé par quelques riverains du quartier concernant des travaux effectués dans la rue du Nouveau-Monde et, plus précisément, à l’angle de la rue Haute et de la rue d’Iseghem, en face de la librairie …

Vous n’êtes pas sans ignorer qu’une tranchée traversant la rue a été réalisée récemment …  Il a fallu, bien entendu, réparer.  Et c’est là que le « bât blesse » !  Rien n’est égalisé par rapport au trottoir resté en place.

 

Et même si l’on ne fait pas d’omelettes sans casser d’œufs, je vous invite à découvrir le montage photo joint …  avant d’aller  jeter un coup d’œil par vous-même lorsque vous vous rendez dans les commerces « du coin ».

 

Des bordures ont été enlevées et, ensuite, reposées mais … cassées ! Des dalles de trottoirs ont également été replacées brisées. Sans oublier la manière employée pour effectuer la remise en état !  En effet, à un certain endroit, un espace a été laissé sans dalle …  

Récemment, Je vous parlais du trottoir de la chaussée du Risquons-tout qui ressemblait aux montagnes russes … Ici ce n’est guère mieux et plus d’une personne risque de s’y prendre les pieds …

Qui sera tenu responsable dans ce cas ?

Si c’est travaux ont été réalisés assez rapidement, pendant que les commerçants étaient en vacances, il n’en demeure pas moins que cette tâche a été sabotée !

Il est, dès lors, à se demander si la facture sera diminuée parce que ce travail a été mal réaliséd’autant queje ne vais pas vous dire pourquoi  il a fallu effectuer ces travaux puisque vous le savez aussi bien que moi.

Alors que la rue du Nouveau-Monde a été refaite entièrement il y a quelques années, peut-on laisser cette portion de voirie en l’état ?

Rue_du_Nouveau_Monde.jpg

PAD’R … sans Chichi …

C’est légèrement stressé que mon ami Pascal, alias PAD’R, attendait ses invités sous le coup de 20 heures pour le vernissage de sa première expo … Il y « Refaisait la crise » à travers ses dessins !

En parcourant les divers portraits, caricatures et illustrations présentés sur deux étages du « Centre d’Art et de Culture » de Soignies, nous avons pu nous délecter de son humour …

Et, le moins que l’on puisse dire, c’est que cette « première » fut une réussite … Quelques « politiques », dont le Ministre André FLAHAUT, étaient venus « encourager » mais aussi découvrir les talents de PAD’R. Quelques amis proches de Pascal, dont André LAMY en personne accompagné de Sophie COOPMANS, l’astrologue et collègue de PAD’R dans l’émission « Sans Chichis », ainsi que tous les « anonymes » qui apprécient le coup de crayon de Pascal s’en donnaient à cœur joie en découvrant ses dessins, dont certains étaient inédits  

Des supporters de l’équipe belge de football avaient également tenu à apporter leur soutien au dessinateur de Studio 1, sans oublier des fans d’autres clubs de football … Bref, ce vendredi soir, le sport et la politique faisaient bon ménage autour de PAD’R, de son fils Tom et de son épouse.

Encore merci pour ce moment magique et bravo à toi Pascal … Ton talent est à l’égal de ton humour, de ta disponibilité et de ta gentillesse …

Alors Pascal, bientôt un petit retour à Mouscron pour une petite expo cette fois ?

Stoyan_Padr.jpg

Ce n’est pas l’allée du Prater à Vienne … mais les Seigneurs de Mouscron ne peuvent-t-ils pas souhaiter une avenue plus correcte ?

Courrier transmis ce jour à l’Echevin des travaux …

Monsieur l’Echevin,

Ouverte depuis peu de temps à la circulation, l’Avenue des Seigneurs de Mouscron me semble déjà bien dégradée …

Le montage photos joint à la présente vous donnera une idée plus précise de la situation …

Doit-on déjà parler de travaux mal réalisés ou tout simplement de dégâts ?

Comptez-vous entreprendre les démarches nécessaires en vue de remédier à cette situation ?

Chateau_des_Comtes_Mouscron_Avenue_des_Seigneurs_de_Mouscron.jpg

Manque d’éclairage à Mouscron

ORES.jpg

Lors de la dernière séance du Conseil communal, un conseiller, M. DESPLECHIN pour ne pas le citer, profita d’un point de l’ordre du jour pour faire remarquer « qu’il y avait de nombreux éclairages publics qui ne fonctionnent pas sur ce périmètre » (rue Reine Astrid et  nouvelle Avenue de Fécamp) et « trouve que d’une manière générale dans la ville de Mouscron, ça se représente assez souvent. On peut remonter la rue C.. Busschaert aussi, là l’éclairage public ne fonctionne pas, donc je voudrais simplement le signaler. »

 

Le Bourgmestre y alla de son petit commentaire et, pour ma part, je ne pouvais qu’approuver les propos de M. Desplechin ; je profitais de l’occasion, pour poser une question concernant l’éclairage assez défectueux à Mouscron.

 

Il me semble, également, que, depuis quelques semaines, on voit de plus en plus de camionnettes d’ORES dans le « coin » … Lien de cause à effet ???

Voici donc, ci-dessous, le fil de la conversation :

 

M. le PRESIDENT : Oui, d’ailleurs on le remarque de plus en plus. Il faut savoir que l’éclairage public des routes du MET par exemple ne dépendent pas d’Ores et d’autres dépendent d’Ores. C’est un des gros problèmes actuels dans les réparations et dans les entretiens. On a d’ailleurs repris tous les numéros qui ne marchent plus et on a fait appel  à une employée qui centralise tout et qui prend contact avec ores et avec le MET.

 

M. VERCRUYSSE : M. le Bourgmestre, est-ce que vous pouvez confirmer qu’il y a 300 appareils d’éclairage qui ne fonctionnent plus sur Mouscron ?

 

M. SIEUX : Une statistique a été faite. Il y aura une réunion avec des responsables de la commune, les représentants d’Ores, et il y aura un nouvel outil qui sera mis à disposition des employés communaux de façon à ce que la transmission des défauts en ville soient mieux connus, et que les échanges d’informations se fassent correctement, mais 300 appareils en panne, ça ce n’est pas exact.

 

M. VERCRUYSSE : Dites-moi un chiffre !

 

M. SIEUX : Je n’ai pas de chiffre en tête. Il y a eu un gros effort qui a été fait parce que nous avons reçu les doléances du Collège, et puis tout ça se régularise, mais effectivement il y a un certain nombre de points d’éclairage qui sont en panne et il faut un certain délai.

 

M. VERCRUYSSE : Enfin moi ce sont les chiffres que j’ai entendus la semaine dernière.

 

M. SIEUX : Et ils viennent d’où ces chiffres ?

 

M. VERCRYSSE : D’Ores.

Funérailles à Mouscron

Pour faire suite à mon intervention faite lors du conseil communal du 28 février dernier, concernant « L’Hommage à un défunt lors de funérailles », voici ci-dessous la réponse du Bourgmestre :

Je note qu’il y a des endroits dans la plupart des cimetières de l’entité, où l’on peut se mettre à l’abri lors des funérailles civiles. Je pense notamment au Calvaire au cimetière du Centre. Je suis d’accord avec vous pour dire que ce n’est pas satisfaisant. D’ailleurs on a eu très souvent des interventions des membres du Collège pour dire que c’était insuffisant, et je pense que vous avez raison.

Nous avons donc lancé un projet en vue de la réalisation de lieux convenant mieux aux situations concernées. Nous commencerons par le cimetière du centre car il est le plus fréquenté. Nos services ont visité pas mal de cimetières présentant des solutions différentes : ouvertes, fermées ou mixtes. Ils n’ont pas encore opéré de choix et n’ont pas encore soumis un dossier précis au Collège.

La tenue des fossoyeurs fait, elle aussi, l’objet d’une étude. Je suis d’accord avec vous pour dire que les démarches qui ont été entamées à ce niveau jusqu’ici n’ont pas donné les résultats escomptés. Pour avoir assisté personnellement, très souvent, à des funérailles civiles, je puis vous dire que de plus en plus ce sont les pompes funèbres qui assument l’essentiel. Pour la dispersion des cendres, à un certain moment c’est vrai que c’est l’ouvrier qui apparaît. On leur a fourni un tablier qui permet d’être plus propre qu’avec leur bleu de travail, mais chaque fois, c’est la même chose, il faut les rappeler à l’ordre parce qu’ils ne mettent pas ce fameux tablier, mais c’est toujours à l’étude pour trouver des solutions.

cimetiere_Mouscron.jpg

Appel d’offres

Un bourgmestre décide de faire repeindre la façade de la mairie. Il lance un appel d’offres.

On lui présente 3 devis : un polonais, un allemand et un belge.

Le devis du polonais s’élève à 3 millions de dollars, celui de l’Allemand à 6 millions, et celui du Belge à 9 millions.

Devant de telles différences, il convoque les trois entrepreneurs séparément, pour qu’ils détaillent leurs estimations !

Le polonais dit qu’il utilise de la peinture acrylique pour extérieurs en deux couches pour 1 million, pour les échafaudages, les brosses, équipements divers et assurances : 1 million, et le million restant c’est la main d’œuvre.

L’allemand qui vient avec 2 adjoints dit qu’il utilise des peintures de polyuréthane en trois couches, dont le coût s’élève à 3 millions. Les échafaudages et autres matériels, équipements et assurances coûtent 2 millions, et le million restant c’est la main d’œuvre.

C’est le Belge qui  remporte  finalement l’appel d’offres.

Le bourgmestre estime devant son Collège qu’il présente le devis le mieux justifié.
Le Belge lui a présenté comme suit :
– « Monsieur le Bourgmestre : 3 millions pour vous, 3 autres pour moi, et les 3 restants, nous les donnons aux Polonais pour qu’ils nous peignent la façade ».

TOUTE RESSEMBLANCE AVEC LA VIE POLITIQUE (ou de l’entreprise) DE TA COMMUNE NE SERAIT QUE PURE COÏNCIDENCE !

Mon Ami PAD’R refait la crise !

Le vendredi 25 mars 2011 sera une date un peu particulière pour mon Ami PAD’R.

Ce soir là, à 20h00, à Soignies, il sera dans ses petits souliers puisqu’il s’agira du vernissage de sa première expo en solo, intitulée « Pad’R refait la crise ».

Tout est dans le titre, ou presque, puisqu’il s’agira d’une expo de plus de 80 dessins inspirés de la crise politique belge que nous traversons en ce moment.

Des dessins dont la plupart seront des inédits.

Vous trouverez ci-joint l’affiche de cette expo.

Il serait ravi de vous y voir J

Padr.jpg