Polémique sur les  » Gens du voyage  » …

Un habitant de Mouscron – scandalisé à la lecture d’un article du Nord- Eclair du jeudi 29 juillet dans lequel est relatée la décision négative de plusieurs bourgmestres à propos des gens du  voyage –  m’a fait parvenir ce message (en caractères gras) et insiste afin que je le publie sur mon blog :  

« Décidément, les valeurs chrétiennes se perdent au CDH mouscronnois depuis que ses « ouailles » sont passées du vocable « chrétien » à « humaniste » et encore … quel humanisme, on se le demande.  Maintenant, ce n’est  pas mieux du côté d’une commune PS des environs dont le Bourgmestre présuppose l’augmentation d’actes illicites commis sur son territoire avec l’arrivée et l’installation des gens du voyage.

Le Bourgmestre de Mouscron avait, en effet, déclaré dans le Nord-Eclair du 29 juillet : « Aucun projet n’est prévu. Notre ville compte beaucoup d’habitants et vu le contexte actuel, il n’est pas possible de prévoir d’emplacement pour eux car ils seraient trop proches des habitations. Lorsque des caravanes s’installent illégalement sur la Commune, la Police intervient et nous faisons en sorte de les faire partir.  Au niveau des lois, ce n’est pas du tout la même chose en France et en Belgique. »

Quant au Bourgmestre d’Estaimpuis il avance, dans la même édition : « Il n’y a aucun projet et je n’en veux pas non plus. Je n’en fais pas une fixation mais la police a constaté une augmentation du nombre de vols à proximité des endroits où les caravanes s’installaient.  Ce n’est peut-être pas lié mais c’est un constat ».

Le PS français a, de loin, de meilleurs sentiments envers ces « nomades ».  En effet, dans son  intervention, Martine Aubry s’en prend au gouvernement français en exprimant toute son indignation, je cite : « Nous ne laisserons pas stigmatiser les étrangers, pas plus que les Français issus de l’immigration ou les gens du voyage, comme l’ont fait honteusement le président de la République et sa majorité » » Source : Le Soir du 1er août 2010

Le débat est ouvert ! 

gens_du_voyage_1.jpg 

5 réflexions au sujet de « Polémique sur les  » Gens du voyage  » … »

  1. J’ai un jour accueilli, dans mon magasin, une tsigane. Je suis allée à l’étage chercher des vêtements qui ne me servaient plus afin de lui donner. Quand je suis descendue, cette personne attendait et … contrairement aux « idées reçues », rien n’avait disparu ! Elle est repartie bien gentiment après m’avoir demandé de me faire les lignes de la main … et j’ajoute qu’elle ne m’a pas demandé un centime. Que dire de plus …

    J'aime

  2. « il n’est pas possible de prévoir d’emplacement pour eux car ils seraient trop proches des habitations »
    Ha bon?
    Il y a un terrain vague avenue du château, qui accueille régulièrement des forains (cirques).
    J’habite à 50 mètres de cet endroit, et je m’étonne qu’on laisse s’y installer des forains avec leurs animaux, et non des gens du voyage « traditionnels » (je sais que des gens du voyage ont déjà été expulsés de cet endroit).
    Il serait donc intéressant de demander à Monsieur Gadenne, si il considère des lamas, des chevaux et toutes sortes d’animaux puants, moins nuisibles pour les riverains, qu’une communauté de gens de passage. Après tout, il n’y a pas beaucoup de différence entre un forain et un tzigane.
    Evidemment, je n’ai rien contre les cirques et leurs animaux, ma remarque était expressément provocatrice 😉
    A ma connaissance, les riverains ne se plaignent pas de ces gens de passage, qui animent le quartier et peuvent amener à des moments enrichissants, si bien sûr on prend le temps de dépasser les clichés, dignes d’une époque nauséabonde.

    J'aime

  3. aux esprits xénophobiques, il faudrait leur rappeler comment, durant l’époque nazie, ces gens ont été exterminés tout comme les Juifs, les Communistes, les homosexuels et tous les autres.

    J'aime

  4. Si l’on aborde la problématique des gens du voyage et bien, même dans ma proche famille, des clichés venus d’autres époques persistent (voleurs d’enfants (cliché qui reste vivace chez certaines personnes âgées), voleurs tout court, jeteuse de mauvais sorts , de quoi vivent-ils? les chats disparaissent car ils nous les mangent, j’en passe et des meilleures. Il est évident que toutes ces rumeurs- et je ne les connais pas toutes- provoquent un sentiment d’insécurité parmi les gens (ce sentiment pourrait aussi émerger de l’inconscient collectif). Ce qui me désole, c’est que j’ai la conviction que c’est par pur opportunisme que les politiques locaux des différentes villes, communes et villages de ce pays n’osent prendre des mesures pour soulager « le peuple nomade » dans ses pérégrinations en installant des terrains qui leur assurerait un minimum de confort lors de leur halte. Je dis pur opportunisme car avec les sentiments xénophobiques qui minent l’esprit de toute une tranche de la population, il vaut mieux écarter le problème par un « non, on en veut pas », autrement dit « qu’ils aillent se faire pendre ailleurs » plutôt que de poser un acte politique courageux et humain. Il ne faut surtout pas se mettre une partie de son électorat à dos, n’est-ce pas? Vraiment une triste d’époque que l’on vit là!

    J'aime

  5. Les gens du voyages ont quitté Hérinnes (Pecq) dimanche pour Zottegem avec autorisation d’occuper un emplacement durant une semaine à raison d’un loyer de 5€/jour/caravane comprenant eau, électricité, ramassage des déchets. Pourquoi « fermer la porte » à ces gens … Il suffit de trouver les accords qui conviennent.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.