Cela sent le roussi au MIM…

A force d’arpenter les réalités du terrain, je me pose de plus en plus de questions quant à la gestion de l’IEG…

Certes, j’y siège en qualité d’administrateur (mandat concédé à l’opposition) mais ma tâche se confond avec celle d’un poète prié de vider l’Océan Indien à la petite cuillère!

Mon blog est un condensé d’« étonnements » : «plus de sous en caisse» alors qu’en son temps, DETREM considérait l’Intercommunale comme « son coffre-fort », « créances croisées sur l’Excel », gérées par un ancien administrateur reconverti en grand argentier…

Aujourd’hui, NORD ECLAIR revient sur la situation désespérée de la MAISON DE L’ESTURGEON, dossier récurrent et nouvel objet de discrédit pour nos institutions, même à l’étranger…

A en croire le Président de l’IEG, il n’aurait pas souvenance d’avoir vu ce dossier passer au Conseil (tout comme celui de…FLORAMARKET…).  

Dans une perspective de clarification, je ne manquerai pas d’inviter le Secrétariat général de l’Intercommunale à ressortir les PV des assemblées où il fut débattu de ces nouvelles arrivées !

Quoiqu’il en soit, à défaut de consensus sur l’organisation d’une « commission d’enquête communale sur le MIM » (loyers de complaisance, désaveu de la puissance publique, occupation illicite, dénaturation de la fonction de marché de gros, planques administratives,…), je ne saurais trop convier le « citoyen-…bailleur de fonds » à exprimer ses remarques sur un sujet qui tombe assurément bien mal à propos à l’heure où la Ville réfléchit (encore et toujours) au comment se séparer d’un nombre important de ses collaborateurs !  

Si tout un chacun y va de son insistance, peut-être pourrons-nous, au prochain CA de l’IEG en savoir un peu plus sur la vraie réalité de cet autre nid à problèmes qu’est le MIM ?

Enfin, terminons ce billet quotidien par une « Question pour un champion ».

Nous cherchons un politique hennuyer …

Qui a dit, qui a dit ? 

…«L’Etat saura montrer que la discipline et le souci d’un développement généralisé sont indispensables à la collectivité. Les états d’âme, les réactions de bourgeois apeurés, les protections douillettes n’ont plus leur place … » ?

… «L’objectif de l’IEG reste de remplir le MIM. Ce ne sera pas avec la Maison de l’Esturgeon.  L’initiateur avait 6 mois pour démarrer son activité.  Ce qu’il n’a pas fait. Il nous a fait des reproches et nous a menacés  de partir. Nous ne l’avons pas retenu. Pour nous, le dossier est clos».

Alors, trouvé ?

Comme disait si bien Raymond Souplex, «  Mais c’est bien sûr… »  Il s’agit de… Michel FRANCEUS (Sources : «L’Annonce à Guevara» et conférence de presse de fin septembre 2009).

Ci-dessous, mail envoyé ce jour à 12 heures 02 à Michel FRANCEUS

Monsieur le Président,
 
Dans le Nord-Eclair de ce jour, un article e
st consacré à La Maison de l’Esturgeon…

Lorsque le journaliste déclare que vous étiez Administrateur lorsque la convention a été signée, vous déclarez, notamment, « Je n’ai aucun souvenir du projet. Les Conseils d’administration sont extrêmement rapides et je ne sais même pas si j’étais présent ».

Je ne reviendrai pas (encore) sur le fond du problème, mais j’aimerais toutefois que vous me précisiez, après vérification, et comme vous l’avez fait avant de me répondre concernant le dossier Floramarket, à savoir si vous étiez oui ou non présent lorsque ce dossier a été évoqué lors d’un Conseil d’administration de l’IEG…
 
Dans l’attente de vous lire, recevez, Monsieur le Président, mes sentiments les meilleurs.

esturgeon

30 réflexions au sujet de « Cela sent le roussi au MIM… »

  1. Je comprends mieux maintenant Alexandre DUMAS, grand rapporteur de recettes d’esturgeons, quand il disait : «Lorsque les chaînes du mariage sont trop lourdes à porter à deux, il faut les porter à trois».

    D’où cette intrusion de Dame la Justice dans le drame conjugal entre l’IEG et la MAISON DE L’ESTURGEON!

    Il y aurait donc eu un coup de canif dans le contrat…

    J'aime

  2. La MAISON DE L’ESTURGEON devait-elle ouvrir?

    A mon sens, non si j’en crois la citation de CORA par le Parquet de Charleroi pour infractions à l’hygiène.
    Suivre le résonnement de Michel FRANCEUS sur la banalisation des états d’âme eut présentement constitué une insulte à 25 ans de lutte pour une consommation responsable!

    Le Cora de Hornu en justice pour manquement d’hygiène
    Rédaction en ligne / jeudi 15 octobre 2009, 18:38
    Le magasin Cora de Hornu a reçu une citation en justice pour manquements graves à l’hygiène. Les faits remontent aux mois d’août et septembre 2008, lorsque l’Afsca a effectué ses contrôles dans les rayons poissonnerie puis viandes du grand magasin.
    Le magasin Cora de Hornu a reçu une citation en justice pour manquements graves à l’hygiène, indique jeudi le site internet de la RTBF. Le 28 août 2008, les inspecteurs de l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca) constatent lors d’un contrôle au rayon poissonnerie du Cora de Hornu une série d’infractions telles qu’une température trop élevée des comptoirs frigorifiques, un problème de traçabilité des produits ou encore l’absence de date limite de consommation. Un procès-verbal est alors dressé.
    Une semaine plus tard, l’Afsca se présente à nouveau et visite cette fois la boucherie du magasin. Le constat est là tellement inquiétant que les installations seront mises sous scellés durant une demi-journée.
    Selon le gérant de cette grande surface, Yves de Bruyn, il s’agit d’erreurs ponctuelles.
    Les Cora de Châtelineau et de La Louvière ont reçus eux aussi la visite de l’Afsca ; là aussi des manquements avaient été constatés mais rapidement réglés.
    Pour Daniel Marlière, premier substitut du procureur du roi de Charleroi, les poursuites de ce type sont rares, mais se justifient ici parce que le Cora d’Hornu avait déjà reçu en 2006 une visite de l’Afsca qui s’était montrée positive.
    Le procès s’ouvre le 24 novembre prochain ; la sanction peut aller de plusieurs milliers d’euros par infraction constatée à une peine de prison de 8 jours à 5 ans.

    LE SOIR

    J'aime

  3. Subtil…

    Si l’intention du MIM était de faire un mix de commerçants (2 bouchers, 2 maraîchers,…), quelle était sa stratégie en matière de poissonneries?

    En clair, la MAISON DE L’ESTURGEON n’est-elle pas «de trop» dans l’hypothèse d’une arrivée de la CRIEE DE ZEEBRUGES?

    J'aime

  4. Subtil…

    Si l’intention du MIM était de faire un mix de commerçants (2 bouchers, 2 maraîchers,…), quelle était sa stratégie en matière de poissonneries?

    En clair, la MAISON DE L’ESTURGEON n’est-elle pas «de trop» dans l’hypothèse d’une arrivée de la CRIEE DE ZEEBRUGES?

    J'aime

  5. Pour l’anecdote, le texte est extrait de la revue de presse reprise sur le site du MIM, site récemment redessiné!

    – Produits de toutes origines = AMP (journaux).

    – Collaboration avec Almeria (Espagne) = 0.

    – Fleurs de Dadizele (FLORAMARKET) = litige.

    – Criée de Zeebrugge : quid du partenariat présenté au Conseil?

    – VitaFish : faillite malheureuse.

    Conclusion : «Si tous les dossiers qui sont actuellement en route se concrétisent, le MIM sera rempli l’an prochain… » = 2018.

    J'aime

  6. Tout évolue en un an…

    Légumes d´Almeria et poissons d´Afrique au MIM
    Jean-Pierre Detremmerie, le président de l »IEG, fait le point sur les projets en cours et à venir, sur le Marché international mouscronnois.
    Le MIM se diversifie, et ce sont bientôt des produits de toute origine qui y seront vendus. Jean-Pierre Detremmerie, président de l’IEG et porteur du projet évoque notamment une prochaine collaboration avec Almeria, en Espagne. « Nous souhaitons créer une plateforme de distribution au départ du MIM, pour la vente des fruits et légumes venus de cette région d’Espagne. Cela permettrait de diversifier l’offre chez nous, en offrant des produits exclusifs ! » La région d’Almeria et sa « mer de plastique », expression qui désigne les 27.000 hectares de serres appartenant aux milliers de petits producteurs locaux, sont l’un des principaux fournisseurs mondiaux de tomates et poivrons. La zone est cependant pointée du doigt pour un usage excessif de pesticides et… de travailleurs illégaux.
    Une question d’éthique se pose donc très clairement dans ce dossier. « C’est la raison pour laquelle nous travaillons en partenariat avec la chambre de commerce locale. Il est hors de question de traiter avec des particuliers, car nous souhaitons avoir une possibilité de contrôle sur les produits qui arrivent chez nous, et les entreprises avec qui nous avons des partenariats.»
    Mme Saelens revenait d’Almeria, et multiplie par ailleurs les contacts à travers l’Europe. Pour elle, pas de précipitation dans ces dossiers, mais un travail sur le long terme. « Si tous les dossiers qui sont actuellement en route se concrétisent, le MIM sera rempli l’an prochain… »
    Outre les fruits et légumes d’Almeria, les fleurs de Dadizele pourraient également s’installer dans les cellules du MIM. Le projet est à l’étude actuellement, tout comme celui de la Criée de Zeebrugge. « Un partenariat a été accepté au dernier conseil d’administration. La Criée à Mouscron pourrait être utile pour les pisciculteurs wallons, ainsi que dans le cadre de l’apport de poissons venus de pays qui ne sont pas concernés par les quotas de pêche… Nous avons des contacts, sous la guidance de la Région wallonne, avec le Gabon. »
    Côté poissons, on poursuit avec l’arrivée du tilapia au MIM. En effet, la société VitaFish, installée à Dottignies, installera dans trois cellules son centre de distribution en fin d’année, quand la production sera arrivée à maturité. Car le processus a connu quelques difficultés. L’entreprise a malheureusement vécu le développement d’un microbe, qui l’a amenée à éliminer l’ensemble des poissons.
    La production a donc dû être reprise de zéro. « L’élevage vient à maturité au bout de neuf mois seulement. L’entreprise, à cause de ce microbe, a perdu le fruit de mois d’efforts. Mais nous tenons à soutenir cette société, et envisageons un débouché pour elle à la Criée de Zeebrugge. »
    © Aurelie Vandecasteele – Le Courrier – 30/9/2008

    J'aime

  7. Aujourd’hui, le personnel de l’IEG, essentiellement installé par DETREM, constitue le seul contre-pouvoir à Michel FRANCEUS!
    Ce dernier pourra toujours confesser dans ses «Mémoires» qu’il était trop lourdé pour gagner le «Grand Steeple Chasse de l’Emploi» (vu ses gains antérieurs), que la piste du MIM était trop bourbeuse, que si la course avait eu lieu au Canonnier, il aurait été suivi par son club de supporters,…

    J'aime

  8. L’IEG nous offre un avant-goût de ce que sera la gestion future du quartier de la Défense à Paris avec l’élection du fils SARKOZY!

    J'aime

  9. Visite royale

    A chaque fois qu’une calamité majeure frappe une région, il est de tradition que le Roi se déplace!
    Certes, le Roi est au dessus des partis…

    J'aime

  10. Mouscron serait-elle devenue une «enclave rattachée à la Corée du Nord».

    Même assignée, l’IEG réfute l’information selon laquelle le litige qui l’oppose à la MAISON DE L’ESTURGEON est pendant devant une instance judiciaire!

    Du jamais vu que cette décision unilatérale de supprimer toute référence à cette entreprise naissante et porteuse d’avenir sur le site internet du MIM!
    Faut-il en conclure que les libertés individuelles sont suspendues, les tribunaux fermés?
    Quand Michel FRANCEUS comprendra-t-il que la Présidence de l’IEG n’est pas la suite logique de son passage à Villa Médicis mouscronnoise (Marius Staquet) : on y dessine l’avenir économique de la région, pas des plans de carrière!
    A-t-on quitté un borgne pour un aveugle?

    J'aime

  11. D’autres politiques existent si, d’aventure, l’IEG souhaitait élever ce lieu magique en pôle de référence.

    Préalables

    1. Ecrémage d’un management vivant sa charge comme une position de rente!
    2. Installation d’organes de gestion ouverts à des extérieurs à l’appareil politique.
    3. Non subsidiation de tout et son contraire (publicité de complaisance, Association des Commerçants,…).

    J'aime

  12. S’il est un autre hennuyer, respecté de tous, qui doit pester, c’est bien Rudy DEMOTTE.
    Voir un enfant de la recherche wallonne (WYNS est lauréat d’une bourse de préactivité) sinistré par des institutions publiques a dû le réjouir !
    Encore un argument pour avancer sur la voie d’une Wallonie picarde.

    J'aime

  13. Question : que font encore les AMP au MIM?
    Si au moins l’IEG avait fait un geste en direction d’une association caritative, j’aurais pu admettre mais, comble d’indécence, ce prestataire de services se voit exonéré de charges normales (loyer, électricité, eaux, assurances,…) !
    Scandaleux !
    Même les poubelles et les taxes communales échappent à l’exigibilité puisqu’il est SDF…

    J'aime

  14. Brouillard givrant sur la Principauté IEG

    Ainsi donc, quelques fines intelligences n’auraient pas encore perçu tant la réalité que l’ampleur de la crise économique qui nous frappe.
    Mais qui couvrent encore ces talibans qui hurlent au viol dès lors où l’on demande à ces ayatollahs de se désenturbanner des attributs de leurs privilèges?
    Doutons que la somme de ces écarts personnels crédibilise la politique de l’emploi défendue par Joëlle MILQUET!

    J'aime

  15. Des langues se délient…

    A bonne source, il se dit que le prix d’une cession d’une cellule au MIM fut proposé à «146.000-€ avant destitution de DETREM et 250.000-€ après destitution».
    Faudrait que FRANCEUS nous explique ces écarts puisqu’il était administrateur de l’IEG avant d’accéder à la présidence de l’Institution…
    Comme à l’Excel, une défense centrée sur l’amnésie ne risque pas de rassurer l’opinion.
    Facile de se retrancher derrière une figure de style de type «secret défense»!

    J'aime

  16. Quel a été le rôle exact d’Ann CLOET durant son éphémère installation?
    N’est-ce pas elle qui eut à connaître, et du recommandé du 14 avril, et d’un rappel du 12 mai 2009 lancés par Maître RIVIERE, lequel se voyait contraint de dénoncer l’impossible installation de la MAISON DE L’ESTURGEON sur le site du MIM?
    Soit, Ann CLOET n’a rien vu, ce qui serait gravissime!
    Soit, Michel FRANCEUS, en sa qualité de souffleur, lui a rappelé le texte de la pièce qu’il avait lui-même écrite sur le thème du comment karchériser tout opposition démocrate ou humaniste.
    Peut-être Michel FRANCEUS, absout, à la vitesse de l’éclair, de ses responsabilités à l’Excel, s’imaginait-il remonter les travées d’un MIM, telle une sorte de réincarnation de GAULLE ayant délivré la population du jouc de l’occupant (DETREMMERIE)!

    J'aime

  17. La Wallonie a besoin de gagnants et pas de Charlie Brown qui, dans leurs grotesques, ne font plus rire le citoyen.
    Et dont les erreurs de jugement et le poids du passé coûtent une fortune au contribuable.
    Facile de lancer des procédures téméraires et vexatoires avec de l’argent public.
    Qu’ils payent leurs errances sur leurs biens propres!

    J'aime

  18. Si Michel FRANCEUS avait eu un tant soit peu de décence politique, voire, de respect pour ses partenaires, il se serait interdit d’envoyer Ann CLOET au feu avec un drapeau blanc pour seule arme.
    Que retenir de ces 2 présidences, hormis la recherche d’une méthodologie susceptible d’expliquer leurs inexplicables cautions dans tous les actes posés par DETREMMERIE?
    Pour parler comme les jeunes de maintenant : «Je ne suis pas né, je ne suis pas mort! Vive les capotes Nestor».
    Faut dire qu’en matière d’avortement entrepreuneurial, l’IEG a fait fort dans le dossier MAISON DE L’ESTURGEON!!!

    J'aime

  19. Et si nous dépassions le cas du tilapia…

    Posons-nous en sus la question de savoir si la non-reprise des activités de VITA FISH ne trouve pas son origine dans l’attitude déplorable de l’IEG dans le dossier MAISON DE L’ESTURGEON.

    Si pour des raisons particulières, le tilapia n’a pu émerger, pourquoi ne pas s’être investi dans une démarche en direction du seul poisson de substitution exploitable : l’esturgeon!

    Tous les pays s’y sont intéressés : Suisse, France, Allemagne, Espagne, Finlande, Bulgarie,…

    Toutes les études scientifiques l’attestent : l’esturgeon, poisson préhistorique par excellence, sera le festin de nos enfants parce que bourré d’oméga 3, sans arrêtes, sans métaux lourds, à double valeur ajoutée (caviar et chair),…

    Evidemment, en frappant sur l’un des membres de la communauté des esturgeonnistes, en abandonnant l’image d’un Mouscron politiquement instable, il est à craindre que certains grands noms du secteur aient pris la décision de se rapprocher de zones économiques plus ouvertes à la création éthique.

    Quel gâchis!

    J'aime

  20. VITA FISH

    Indirectement, je ne peux résister à la tentation d’apporter un éclairage complémentaire aux différents propos tenus.

    Revenons sur l’actualité : VITA FISH, qui aurait dû constituer le premier d’un pôle aquacole wallon!

    1. Par quel biais, les cellules 25, 26 et 27 promises à la Maison de l’Esturgeon ont-elles pu être occupées par VITA FISH au prix de 750-€ alors que les mêmes locaux sont dorénavant proposés à…3.750-€ (cellules à 1.250-€)?

    2. Par quels mystères, le MIM a-t-il pu héberger, dans un lieu consacré aux plaisirs des sens, une activité d’alevinage?

    J'aime

  21. D’ordinaire, la fonction présidentielle d’une intercommunale est intrinsèquement attractive (revenus, avantages de fonctions, respectabilité, immunité,…).
    Dans cette logique, elle est généralement récupérée par une compétence ou à une autorité morale.
    L’IEG semble toutefois être la seule intercommunale du pays à s’être offert, en pleine récession, une double coquetterie : une première présidence à compétences protocolaires (Ann CLOET : réécoutons ses déclarations sur NO TELE avant sa prise de fonction) et une présidence bonapatesque hypothéquée par le poids du passé et une absence de carnet d’adresses (Michel FRANCEUS).
    FRANCEUS est, et restera, le sherpa de DETREM.
    Faut pas lui en attendre davantage dès lors où ses ambitions sont inversement proportionnelles à ses compétences économiques!
    Jamais dans l’Histoire aérienne un bagagiste à Zaventem n’a revendiqué la direction d’EUROCONTROL!

    J'aime

  22. Prix Citron 2009 : Michel FRANCEUS

    Corine et moi suivons ton cheminement depuis des années.
    On t’a souvent entouré de nos conseils…
    Mais te souviens-tu encore de la pertinence du poème de Martin Niemöller?

    Quand ils sont venus chercher les communistes,
    Je n’ai rien dit,
    Je n’étais pas communiste.
    Quand ils sont venus chercher les syndicalistes,
    Je n’ai rien dit,
    Je n’étais pas syndicaliste.
    Quand ils sont venus chercher les juifs,
    Je n’ai pas protesté,
    Je n’étais pas juif.
    Quand ils sont venus chercher les catholiques,
    Je n’ai pas protesté,
    Je n’étais pas catholique.

    Puis, ils sont venus me chercher,
    Et il ne restait personne pour protester.

    Ne t’étonne pas si ta célébrité dépasse dorénavant les limites de la caricature !

    Tu n’as :

    – rien dit à l’heure de l’occupation illicite des AMP;
    – rien opposé en regard des avantages éhontés dont a bénéficié FLORAMARKET;
    – rien entrepris pour interdire le calcul de loyers sur base d’un droit coutumier;
    – rien contesté lors des dernières journées portes ouvertes au MIM (day-boire)!

    «Arrière toute»!

    J'aime

  23. Avenir du MIM

    Ann CLOET a officiellement chargé Christine SAELENS, directrice du MIM, de la rédaction d’un plan stratégique susceptible de déloger le MIM des chroniques des chiens et chats écrasés.

    En effet, sur foi d’une note cosignée CLOET-VANDENBROECKE, il apparaît bel et bien que le MIM a été admis le 30 juillet 2009 au «Fonds des Calamités mouscronnoises».

    Le bébé (plan stratégique), annoncé comme en gestation, est-il mort-né?

    Difficile d’expliquer un certain silence médiatique à l’heure de la présentation d’un catalogue de mesures conservatoires !
    Aucune excuse : le personnel délégué sur place a été…déchargé de l’essentiel de sa mission de secrétariat politique de DETREMMERIE!

    Accessoirement, un autre jour peut-être, nous expliquera-t-on la finalité d’un renforcement de la cellule administrative du MIM?

    J'aime

  24. Chemin de croix (6 premières stations)

    Si ce dossier a totalement dérapé c’est parce que, pas de chance pour la MAISON DE L’ESTURGEON, il a fallu prendre en compte des réalités étrangères au débat telles que :

    – l’élection (à la soviétique = vivement suggérée) de DETREMMERIE en qualité de Président de l’Association des Commerçants (sur proposition…de sa secrétaire politique – 10.04).
    – le recours judiciaire de DETREM contre les instances du CDH (10.06).
    – les élections régionales du 13.06, où le CDH risquait gros.
    – l’intérim d’Ann CLOET.
    – la nomination de Michel FRANCEUS (01.08).
    – le refus du personnel à appareiller avec un capitaine formé aux joies du cabotage.

    Faudra-t-il attendre la 12ème station pour voir le système des arrangements crucifiés?

    J'aime

  25. Invitation à la dégustation

    Taisons un peu la polémique le temps d’une redécouverte de plaisirs non démodés…

    ESTURGEON AU SAUTERNES

    Faire dorer 3 échalotes, mettre 4 darnes d’esturgeon, les faire dorer, ajouter 2 verres de sauternes. Cuire à découvert. Sortir les darnes, les tenir au chaud. Mettre des raisins trempés dans 2 verres de sauternes et 1 verre d’armagnac avec le jus de macération. Faire réduire, ajouter la crème fraîche. Servir.

    Brillantissime : j’ai tenté l’expérience en Dordogne !

    J'aime

  26. Encouragements en direction de l’esturgeonniste

    Si tous les sans-emploi déployaient le même dynamisme, la Wallonie gagnerait 3 points de croissance…
    Comme quoi, on peut s’interroger sur la finalité de certaines intercommunales présentées comme affectées au développement économique!
    Dans le sud de l’Espagne, j’ai visité une ferme-élevage d’esturgeons : fameuse école de vie!
    Ils finiront par acquiescer, au simple titre que Mouscron peut disposer, au travers de cette spécificité, d’un sujet de focalisation positive!
    En espérant vous visiter dans les locaux qui vous ont été réservés par J-P DETREMMERIE !

    J'aime

  27. Communiqué du FOREM (octobre 2009)

    (Belga) – Fin septembre, la Région wallonne comptait 237.744 demandeurs d’emploi, soit 15,5 pc de la population active, a annoncé l’administrateur général du Forem, Jean-Pierre Méan, vendredi. En septembre 2008, l’indicateur était de 14,6 pc.

    Cette mauvaise situation, qui équivaut à celle de 2004, traduit la crise, estime Jean-Pierre Méan.

    Mais les chiffres sont plus mauvais au niveau des jeunes, ce qui peut laisser craindre une détérioration de la situation dans les années à venir si la situation reste inchangée.

    Mais malgré la situation de crise, il faut rester optimiste, a souligné le ministre wallon de l’Emploi et de la Formation, André Antoine (CDH).

    S’il persiste sur la voie de l’autisme, l’IEG risque une carbonisation collective par la rue de 2 Eglises.

    J'aime

  28. Retour des intégristes

    Au lieu de profiter d’une belle opportunité pour rédiger un projet de développement alternatif, Mouscron, quoiqu’on en dise, plus que jamais orpheline de son père bâtisseur (DETREM), semble glisser dans le glauque d’un PSC années 50, version Théo LEFEBRE, ce qui, concédons-le, ne constitue en rien un compliment flatteur pour nos gestionnaires actuels.

    J'aime

  29. Définition du plan MIM-ét(h)ique selon l’IEG (politique de la cellule vide ou subsidiée)

    «On est gouverné par des lascars qui fixent le prix de la betterave et qui ne sauraient pas faire pousser des radis.» [Michel Audiard]

    J'aime

  30. Des mouscronnois aux Jeux Olympiques de 2010?

    Quand je découvre que Michel FRANCEUS n’a que faire des actions judiciaires lancées contre l’IEG, il m’est difficile de ne pas rapprocher ses écarts verbaux (voir conférence de presse), à la pratique du…curling : le Président lance la pierre (un souhait, une idée), à charge pour ses coéquipiers (GADENNE, YSZERBYT et CLOET) de balayer la glace pour rapprocher l’énorme boulet que constituent ses propos du politiquement et économiquement correct…

    Avant de participer aux Jeux de Vancouver, il n’est pas exclu que cette «dream team» soit contrainte de remplir certains minima imposés par…le Conseil d’Etat en matière de prix des loyers!

    J'aime

Les commentaires sont fermés.