Jour J, Heure H…

Tout vient à point à qui sait attendre …

Beaucoup se sont demandés qui est cette taupe ayant permis la divulgation de documents aussi accablants et, de surcroît,  pondus par le trio managérial ?

Et, même si certains ont comparé cette « sale » affaire à une « tempête dans un verre d’eau », je me dois de rappeler que cette note interne a été discutée en séance spéciale à quatre reprises entre le 29 juin et le 17 août.  Quelques-uns parlent d’une réunion de Collège, d’autres, d’une séance spéciale et, d’autres encore, d’une réunion de majorité …  Ben tiens !  De qui se moque-t-on ?

A en croire les responsables communaux, cette note explosive a été « écartée » le 24 août. Bizarre, vous avez dit bizarre.  Aucune trace de cette décision parmi les différents points discutés lors de la réunion du 24 août.  Et pourtant, vous en conviendrez avec moi, l’examen de cette note de travail méritait amplement de figurer à l’ordre du jour.

Je conclurai en citant une personne ayant déclaré qu’il était odieux de publier une note interne, alors, moi, j’ai bien envie, aujourd’hui, de lui répondre …  quel qualificatif est le plus approprié pour décrire ceux qui ont osé imaginer, rédiger et signer de telles propositions !

Chacun appréciera… et jugera !

Revenons-en à notre petite « bête » …  La taupe …

Ceux qui me connaissent savent que, JAMAIS, je ne dévoilerai ma source … ! Et, rassurez-vous, la personne qui m’a fourni les documents était au courant et n’était nullement stressée par l’annonce dévoilée sur mon blog !

En dépit de mon obligation d’avoir régulièrement à rapporter des situations souvent « grotesques » à l’intérieur d’une ville où, (héritage du passé), tout opposant au discours officiel se voit taxé… d’«ennemi du ronronnement», deux questions me viennent à l’esprit.

1.  Face à un collège d’experts prônant l’illégalité, fallait-il acquiescer ? Cette fuite a très  certainement évité que certains aillent trop loin dans leurs réflexions.  Des licenciements étaient, sans aucun doute,  au bout du chemin !

2.      Si des fuites existent, serait-il faux de considérer ces marques de désamour comme l’expression d’un rejet d’un système à deux vitesses où le client-citoyen aurait, depuis le départ de DETREM, progressé plus vite sur les chemins de l’éthique que ses représentants ?

Dans la masse de félicitations et d’étonnements enregistrés, relevons toutefois ce regret d’un internaute confiant sa frustration de ne pouvoir participer à une tombola où il eut pu emporter un chèque-cadeau IEG pour un « mim-osa » à retirer chez FLORAMARKET !

Ne dit-ont pas qu’on peut rire de tout ?  Si beaucoup d’entre vous s’en sont payés une bonne tranche, tout va pour le mieux …  le rire n’est pas (encore) taxé à Mouscron. 

Alors, l’épée de Damoclès … vous connaissez ?

taupe_ville_Mouscron

On en parle dans la Dernière-Heure

3 réflexions au sujet de « Jour J, Heure H… »

  1. JE VAIS COMMENCER A ETUDIER SERIEUSEMENT LA VIE DES TAUPES…ENFIN UNE QUI N’EST PAS…MY(T)AUPE…
    QU’ELLE CONTINUE A CREUSER ET A MINER LE TERRAIN … D1 POUR LE FOOT….E1 POUR LES OUVRIERS Y A PAS A DIRE « THEY ARE’NT » VERY FORMI.D.
    QUEL BEAU CAS DE SEGREGATION SOCIALE…SI T’HABITE PAS ICI T’EST PAS D’ICI¡¡¡¡
    HONTE AUX TROIS STOOGES SIGNATAIRES….
    CEUX QUI TRAVAILLENT LE MOINS ONT TOUJOURS ETE CEUX QUI FONT TRAVAILLER LES AUTRES…ALORS QUE CEUX LA SE METTENT VOLONTAIRES SUR LA PROCHAINE LISTE …ILS SE RECONNAITRONT….

    J'aime

  2. La taupe ayant envahie l’Hôtel de Ville, espérons qu’elle fasse bon ménage avec les loirs qui y dorment…. L’amour est aveugle mais la taupe est loin d’être myope!

    J'aime

  3. Depuis que la Communauté française communique sur les dangers attachés à la DMLA (Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age), l’indice d’acuité visuelle de l’électeur mouscronnois a progressé de manière significative.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.