Le M.I.M revit… enfin !

MIM2

MIM1
Comme beaucoup l’ont constaté, le M.I.M semble revivre depuis quelques temps… De plus en plus de véhicules empruntent chaque jourle rond-point du Chêne du Bus pour se diriger vers le M.I.M…

L’arrivée de la société FLORAMARKET (le dernier investisseur amené par Jean-Pierre Detremmerie au MIM) n’est évidemment pas étrangère à cette effervescence…

Les commerçants du M.I.M, victimes il y a quelques années de l’incendie de l’ancien M.I.M se mordaient les doigts chaque jour de plus en plus… La clientèle se faisait rare et les places de parkings étaient désertes…

Courant avril, la société FLORAMARKET y implantait ses pénates… Cette société est, pour le moment, le sauveur du M.I.M et les commerçants présents sur le site ont saisi l’opportunité de cette arrivée.

Aujourd’hui, le M.I.M revit. Enfin pourraient se dire les commerçants tout heureux de voir du passage sur le site.

Qui dit passage, dit acheteurs… Les commerçant l’ont compris en présentant leurs produits à cette clientèle de passage, mais qui pourrait être fidélisée…

Alors que le but initial du M.I.M était de s’ouvrir aux professionnels, il y a aujourd’hui, de plus en plus de particuliers qui fréquentent le site du M.IM et qui n’hésitent pas à pousser la porte de ces commençants trop longtemps oubliés…

Aujourd’hui, moins d’un mois après l’arrivée de FLORAMARKET, les commerçant se frottent les mains et se retroussent leurs manches afin de saisir la chance de se faire connaître et de surtout faire connaître leurs produits… Certians n’hésitent pas à ouvrir maintenant le samedi et le dimanche, donc quasi 7 jours sur 7 pour certains !

Mais combien de temps restera FLORAMARKET sur le site du M.IM ? La question mérite d’être posée… On parle de 18 mois ? FLORAMARKET devrait s’installer ensuite sur le site du Quevaucamps… Mais chacun connait les problème de cette zone d’implantation… qui dernièrement était toujours en zone agricole…  Il semblerait que des dispositions seraient prises pour remédier à ce problème… et FLORAMARKET irait donc s’installer au Quevaucamp avec d’autres entreprises qui sont dans l’attente des autorisations nécessaires pour s’implanter.

En attendant, l’arrivée de FLORAMARKET fait le bonheur des commerçant du M.I.M…

Par contre, en date du 1er avril j’ai demandé à Madame Ann CLOET, présidente de l’I.E.G, le contrat liant cette société à l’I.E.G… Deux rappels furent envoyés le 19 avril et le 13 mai… En vain !

Pourquoi ne me donne-t-on pas un accusé de réception à mes différents courriers ? Pourquoi ne veut-on pas me donner le contrat de location pour les 12 cellules et des terrains occupées par FLORAMARKET ?

On parle de 25.000 € de loyer pour 1 an pour les 12 cellules… mais ce ne sont que des rumeurs. J’attends donc confirmation…!!!